fbpx

Le prix des choses

Parlons argent

Dans cet article très détaillé je vais vous parler d’argent, de calcul de prix, de frais.

Pas très fun me direz-vous, mais essentiel pour instaurer un vrai rapport de confiance entre vous et moi.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les articles (vraiment) faits-main en France valent “aussi cher”? Ce gobelet en porcelaine à 10€, cette paire de boucles d’oreilles à 80€, ce sac en cuir à 280€… Je vous explique comment c’est possible et accrochez-vous, car c’est un gros morceau!

 

bijoux montpellier

“C’est trop cher!”

J’ai parfois entendu cette phrase lors de marchés de créateurs, sortie spontanément, soufflée à l’oreille du compagnon ou sciemment dit assez fort pour que je l’entende. Dernièrement, c’est à propos des ateliers de fabrication de bijoux que j’ai entendu un “Quoi 120€???! jamais de la vie, c’est n’importe quoi!” lorsqu’elle a entendu le prix d’un atelier de 2h.

Réaction spontanée et assez maladroite que je conçois parfaitement, mais qui me fait toujours un pincement au coeur à entendre. Tout simplement parce que la personne en face de moi n’a clairement aucune conscience du travail et de l’investissement qu’il y a derrière l’objet ou l’atelier. Du coup, nous avons du chemin à faire pour que les clients prennent notre travail à nous les artisans, à sa juste valeur.

La faute à qui?

Je ne suis pas là pour jeter l’opprobre sur qui que ce soit et nul jugement de ma part puisque bien entendu, je respecte les goûts, les envies et les budgets de chacun.e.

Alors est-ce que la faute devrait forcément revenir à quelqu’un? non, personne en particulier mais nous sommes tous un peu responsables -à juste titre- de vouloir, ou d’avoir voulu consommer beaucoup pour pas cher. Alors c’est ancré dans nos habitudes de consommation. Fort heureusement, la tendance évolue et nous commençons à prendre l’habitude de (nous) questionner pour en savoir plus sur les produits que l’on achète: comment ils sont fabriqués, par qui, sous quelles conditions etc… pour faire la part des choses.

 

Alors, qu’est-ce qui entre en compte dans le prix d’un bijou?

 

Dans cet article je ne vais pas vous expliquer comment je calcule les prix des bijoux ou des ateliers de fabrication. Je vais plutôt vous décortiquer son prix et vous détailler les innombrables frais qui entrent dans son calcul afin de vous le vendre au prix juste. Autrement dit, un montant qui couvre toutes les dépenses de l’entreprise liées à la vente de ce bijou. Ce montant permet de réinvestir dans la fabrication de nouvelles créations. Il permet également de me “rémunérer”.

Pour info, je suis en micro-entreprise.

Ça veut dire que je suis taxée sur tous les frais liés au fonctionnement de cette dernière, comme lorsque j’achète de la matière première ou des outils, les frais de port de vos commandes, la TVA de 20% que je ne DÉDUIS PAS de mon chiffre d’affaire, etc.

CHIFFRE d’AFFAIRE – CHARGES = REVENU

En tant que travailleuse indépendante, mon chiffre d’affaire (soit ce que j’encaisse par mois) sans les charges (matières premières, outils, loyers, frais divers et variés) correspond à mon revenu.

Et l’état considère que mes charges doivent représenter maximum 71% de mon chiffre d’affaire pour rester rentable, autant dire que c’est énorme et on fait vite d’atteindre ce pourcentage!

Voici la liste des frais que je dois absolument intégrer au calcul de mes prix.

La matière première

Toute la matière première qui entre dans la fabrication du bijou est incluse dans le calcul de son prix: chaque apprêt acheté chez mes fournisseurs comme les fermoirs, est listé avec un prix à l’unité afin de me faciliter la tâche, je pèse les feuilles de métal utilisé, j’y ajoute le prix de la dorure (pour info il est actuellement à 500€/kg de métal!!), le prix des 40 cm de chaine pour faire un collier, les fermoirs de boucles d’oreilles etc…

Dans la matière première j’inclus aussi de manière symbolique les éléments difficilement quantifiables comme les consommables: paillons d’argent et le gaz pour mon chalumeau à souder par exemple.

Bref, rien n’y échappe.

Le temps de fabrication

C’est difficile pour moi de parler de revenu mais je vais le nommer ainsi pour que vous compreniez.

Ce que je “gagne” à la fin du mois varie en fonction du nombre de ventes que je fais et de combien j’ai dû investir, parce que là aussi c’est très variable! Ce n’est pas non plus un salaire puisque je suis à mon compte, il n’est donc pas proportionnel au temps que je passe à fabriquer et gérer mon entreprise, car ça représente un sacré morceau qui ferait exploser les prix. Je vous en parle juste après.

Le temps que je passe à fabriquer un bijou est le seul temps de travail que j’intègre à son prix!

Dans le prix de vente du bijou, je ne compte pas le temps passé à le dessiner et faire les recherches, faire le prototype, à le modifier, l’ajuster…  le coût de la matière du prototype n’est pas pris en charge non plus.

Mais lorsque le prototype est fini, je comptabilise le temps que je passe à fabriquer le bijou en activant un chronomètre. Je m’oblige à ne pas dépasser 30 minutes par bijou pour ne pas en faire exploser son prix. C’est uniquement ce temps passé à la fabrication qui compte dans le prix de vente.

 

Par contre il y a pas mal de tâches annexes que je ne compte pas dans le prix du bijou:

 

 

 

 

 

 

 

 

  • la création, recherche et le dessin
  • la finition: polissage et nettoyage du bijou pour l’envoyer à la dorure
  • le sourcing chez mes fournisseurs: les recherches de matériel, d’apprêts et d’outils pour la création
  • la recherche de prestataires (par exemple, il m’a fallu 3 mois pour trouver un doreur me convenant)
  • la photographie de mes créations en nature morte

 

Boucles d'oreilles pétales pivoine

  • la photographie de mes créations sur fond blanc
  • la retouche des photos en nature morte + celles sur fond blanc
  • la recherche de prestataires pour les shootings: photographe, maquilleur.se, modèle…
  • la direction artistique du shooting (vous pouvez en découvrir plus ici)
  • la création du catalogue pour les boutiques partenaires
  • le démarchage auprès de ces boutiques, gestion des partenariats (contrats, SAV, réassort..)
  • la mise en ligne des produits: les fiches produits et textes sur le site
  • la gestion et maintenance de mon site: mises à jour, amélioration des contenus (j’ai crée mon site toute seule de A à Z!!)
  • l’écriture des articles sur le blog
  • le traitement des commandes en ligne: emballer, aller à la poste
  • le SAV lorsqu’il y en a
  • répondre à vos emails et ceux de mes partenaires
  • les newsletters que vous recevez ponctuellement
  • la gestion de mon stock
  • la vente, les relations publiques
  • la vente sur les salons et marchés lorsque j’en fais
  • la manutention: montage et démontage de mon stand sur les lieux d’exposition
  • le marketing et communication: créer les pubs sponsorisées, programmer leur publications, démarcher les influenceurs ponctuellement, créer des visuels, créer les cartes postales, stickers …
  • la comptabilité de mon entreprise
  • les déplacements chez les fournisseurs, partenaires et prestataires
  • la formation: à la pub sponsorisée, à la création et amélioration de mon site etc…

Cette liste non exhaustive de tâches n’est pas comptée dans le prix final du bijou car impossible de les quantifier, simplement, j’essaye de compenser en me payant un taux horaire décent puisque je ne suis pas salariée.

Comme vous pouvez le voir, j’ai pas mal de travail étant donné que je suis seule aux commandes de mon entreprise!

 

 

Le loyer et autres frais de location

Pour exercer mon activité de bijoutière légalement, je dois obligatoirement avoir mon atelier. Même si je le partage, cela reste la charge la plus lourde de mon entreprise.

Mais ce n’est pas tout! lorsque je participe à une vente de créateurs, des frais de location s’appliquent également. Selon la notoriété de l’évènement ou la ville, le montant peut varier de 30 à 2500€ pour quelques jours de vente!

Le matériel

bijoux montpellier unfold atelier tropismeIl y a deux catégories de matériel dans lequel j’investis, celui qui sert à la fabrication des bijoux et celui qui sert à l’exposition. C’est un investissement de base, il peut s’abîmer ou se détériorer avec le temps, surtout mes outils pour la création. Il s’agit des pinces, des maillets, du chalumeau, des forêts et fraises en tous genres, ou encore des boites de rangement, une desserte d’atelier pour travailler. Ce matériel peut vite coûter cher si on veut investir dans du durable.

Quand au matériel d’exposition, je le renouvelle ou ajoute des éléments assez régulièrement pour apporter de la fraicheur à mes stands: c’est ma vitrine physique. Je repeins les présentoirs ou en achète des nouveaux, je change les éléments de déco pour changer d’ambiance (à Noël par exemple), les luminaires, la nappe, la rallonge électrique…

Heureusement, je n’investis pas tous les mois dans ce matériel.

 

Les frais de déplacement et de logement

Au quotidien je prends mon vélo, donc pas de frais de carburant. Mais lorsque je me rends sur les lieux d’exposition qui peuvent être partout en France, j’emprunte le train, les transports parfois. Selon la période de l’année, les prix peuvent varier du simple au double. Une fois sur place, je dois aussi me loger. Mais idem, c’est peu fréquent donc cela ne représente pas un pourcentage énorme.

 

Les frais d’envoi et d’emballage

Vous faire parvenir un bijou dans de bonnes conditions nécessite d’investir dans des emballages tels que les enveloppes bulles ou boites en carton, papier de soie, papier bulle.

Puis les frais de port (offerts à partir de 80€) lorsque vous commandez sur le site, mais également les frais de transporteurs quand j’envoie les bijoux chez mon doreur à Paris et qu’il me les fais parvenir.

 

Les frais de communication et marketing

Le packaging et les frais de communication représentent une part non négligeable du budget.

Vos jolies boites pliables pour un gain de place, embossées du nom de la marque dans un joli papier sont fabriquées par une entreprise française. Ou les pochettes pliées dans un joli papier, la bande en papier calque imprimé, le pochon en coton imprimé, les confettis, les pastilles adhésives, le papier de soie sont autant de choses à inclure et qui rendent votre expérience agréable.

Une fois les cartes de visite, cartes postales (que je glisse dans vos paquets), flyers et stickers crées par moi-même, il faut les imprimer.

Les pubs sponsorisées sur les réseaux, pubs en ligne ou dans les magazines si j’en fais, influencent aussi le prix des bijoux.

 

Le coût du site internet

C’est ma vitrine virtuelle et elle a un coût: l’hébergement en ligne, le nom de domaine, le thème du site (la trame qui sert à sa construction), l’assistance à la création, les modules pour l’améliorer sont autant d’éléments à considérer dans le prix du bijou.

Bien que je l’ai crée moi-même de A à Z, je dois ponctuellement y ajouter des frais de maintenance par un tiers: une mise à jour importante, une optimisation etc… car c’est un métier et sur ce point je préfère laisser ceux qui savent faire.

 

L’assurance Pro

Une assurance qui nous couvre en cas de soucis sur le lieu d’exposition et sur notre lieu d’exercice. Elle peut également couvrir le matériel, les outils etc… donc le montant est variable selon nos besoins.

 

Les frais bancaires

Même si mon statut est simplifié, je dois obligatoirement avoir un compte bancaire dédié à mon activité. Qui dit compte bancaire dit frais bancaires, vous savez! 😉

 

Les frais des plateformes et terminal de paiement

Paypal et Stripe sont des plateformes qui me permettent d’encaisser vos achats en ligne, avec votre carte bancaire ou votre compte virtuel dédié et évidemment, elles prélèvent un certain pourcentage sur mes ventes.

Lorsque vous passez me voir à l’atelier ou que vous me payez vos achats sur les marchés par carte bleue, je peux vous encaisser grâce à mon terminal de paiement. Bien que les sommes prélevées soient moins importantes que celles d’un terminal proposé par une banque, je suis obligée de le répercuter sur le prix des bijoux.

 

Les prestataires

Comme je vous le disais plus haut, la finition de mes bijoux nécessite de passer par l’étape de la dorure, que je délègue volontiers à une entreprise.

Il se peut que j’aie ponctuellement besoin de m’adresser à une juriste pour vérifier la conformité des contrats, mettre à jour les Conditions générales de vente sur le site, la conformité de mon site (les RGPD, la protection des données personnelles, ça vous parle peut-être!).  Je fais aussi appel à une photographe, modèle ou un.e maquilleur.se pour les shootings.

Bref, encore des frais qui impactent le prix final des bijoux.

 

Les taxes versées à l’État

La cotisation sociale versée au Régime Social des indépendants est obligatoire, c’est l’organisme de retraite des indépendants. Elle représente 13% de mon chiffre d’affaire, elle inclut la contribution à la formation professionnelle (CFP).

On y ajoute 0,30% de formation professionnelle obligatoire, pour financer mes actions de formation à la Chambre des Métiers (par exemple si j’ai besoin de me former à la comptabilité, à la gestion des réseaux sociaux etc).

Puis aussi la taxe obligatoire de la Chambre des Métiers, 0,22%. Elle couvre les frais de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Et enfin les impôts! oui je suis bien entendue imposée sur ce que je gagne.

Heureusement que je suis exonérée de la Cotisation Foncière des Entreprises, sinon ça peut représenter jusqu’à plusieurs centaines d’euros par an. Elle est assise sur la valeur locative des biens passibles de la taxe foncière et est due dans chaque commune où l’entreprise dispose de locaux et de terrains.

 

Ça vous donne le tournis? moi aussi je vous rassure!! 😉

La marge

Pour la rentabilité de mon entreprise, il faut également que je prévois la marge. Elle ne rentre pas forcément dans ma poche.

La marge me permet de réinvestir dans la société. Cela me permet de m’acheter un outil pour rendre certaines étapes de fabrication plus confortable par exemple, ou de me lâcher sur les prototypes, d’avancer les frais pour des lieux d’exposition, de me faire aider dans l’optimisation de mon site internet.

Sans cette marge je n’ai pas de marge de manoeuvre dans mon entreprise, je fonctionnerai tout le temps en flux tendu, au risque de carrément faire faillite.

De plus, c’est ce que l’état considère comme mon revenu (ce que j’encaisse, moins ce que je dépense)!

Je vous ai fait un petit graphique pour que vous vous représentiez la part de chaque gros poste de dépense dans mon entreprise en 2021. C’est bien entendu variable d’une année sur l’autre, mais cette année là ma marge est faible car j’ai beaucoup investi et mes ventes ont été moins importantes.

 

Calculer le prix d'un bijou

Pour ce qui est des ateliers de fabrication, je vais être très transparente avec vous.

Lors d’un atelier, je transmets mon savoir-faire et dans une certaine mesure vous apprenez des choses grâce à moi. Vous vous glissez le temps d’un après-midi dans la peau d’une bijoutière: je vous donne mes techniques de fabrication, comment on scie, mettre en forme, comment souder etc..

Je vous guide totalement dans la fabrication de votre propre bijou et à la fin de l’atelier vous repartez avec.

Ce savoir-faire que je vous transmets résulte de mon apprentissage et mes expériences, au même titre qu’un coach sportif ou un prof de musique par exemple, cette prestation de service a donc une valeur. Cette valeur est difficile à quantifier: 20€ par heure? 40? 100?

Concrètement, prenons un atelier de 2h à 120€ auxquels j’enlève 23% de cotisation et taxes (taux appliqué pour les prestations de service), 10% de matière première et consommables que vous allez utiliser juste pour ce cours. Il me reste 80€.

Ces 80€  je ne les divise pas par 2h de cours quasi personnalisés – en effet, vous êtes 2 personnes maximum par atelier – mais par 3h de travail. Effectivement, il faut compter le temps de débordement éventuel, la préparation avant et le rangement après le cours.

 

Vous savez à peu près tout sur la manière dont je calcule mes prix.

Posez des questions aux artistes et artisans que vous rencontrez, ça vous permettra d’abord de savoir si leurs objets ont vraiment été réalisés par eux, puis en comprenant leur manière de travailler, vous vous rendrez mieux compte de la valeur de leur travail.

J’espère que cet article vous a permis d’y voir plus clair sur les raisons pour lesquelles les prix des objets artisanaux peuvent vous sembler élevés. Vous comprenez maintenant qu’il n’est pas toujours évident de vivre de sa passion, que beaucoup de travail se cache derrière une entreprise et derrière le produit que vous avez entre vos mains.

Si vous avez des questions ou envie de réagir à cet article, écrivez-moi ici ou sur mon compte Instagram!

 

 

unfold bijoux logo

Conciliant une approche expérimentatrice et un savoir-faire artisanal,  les collections sont imaginées et fabriquées à la main en France.
Les bijoux minimalistes et délicats que je crée pour vous font écho à la sensibilité et la force de la femme.

Contact rapide

info@unfoldbijoux.com

Venez me rendre visite dans mon atelier, uniquement sur RDV:

à La Station, Montpellier

X